Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Un citoyen...du monde

Réflexion : Si l'argent est un moyen... alors quel est la fin ?

14 Novembre 2010 , Rédigé par counch Publié dans #Reflexions sur l'argent et l'économie


L'argent est un moyen d'échange (je l'ai déjà dis, ça...). L'argent est un moyen pour arriver à une fin... Oui, mais laquelle ? Si je pose cette question c'est pour mieux faire réfléchir.
Au premier abord, chacun d'entre nous répondra sans hésiter : « pour manger, se loger s'habiller, échanger avec les autres, créer un lien social, se cultiver... enfin la vie quoi... un système qui nous permet l'émancipation par l' échange qui nous relie entre nous et donc qui permet l'évolution de tous les êtres humains... voilà qui est une bonne fin... » L'argent est donc bien un moyen, et la fin est bien l'échange...
Certes ! Sur le papier, en effet, on peut le voir comme ça. Mais quand on y réfléchi à deux fois et quand on a le courage de regarder la chose de plus prêt, on y voit un autre truc... Une autre finalité qui est une conséquence de ce que représente l'argent. Celle d'en vouloir toujours plus, sous prétexte de pouvoir s'offrir le monde. L'argent offre ce formidable pouvoir d'échanger.... quelque chose... quelque chose, d'accord... mais quoi ?

TOUT !!! 

Tout... à partir du moment où on le garde. Ce truc magique est un ticket à rêver...Il nous emporte vers le monde merveilleux de tous les possibles... 
Le dépenser en comblant une nécessité ou en se faisant plaisir, c'est assouvir un désir dans le monde réel. C'est revenir dans la réalité... se réveiller.
Mais le garder...Ah, le garder, l'Avoir... c'est rester dans un espace temps un peu suspendu... et décalé de la réalité présente, ou l'on pense l'avenir, l'on se projette... c'est continuer le rêve !
L'argent, par son pouvoir de tout échanger, est une machine à rêver et à se déconnecter du présent...   
Alors, j'ai bien une petite idée pour comparer l'argent à « autre chose » pour mieux nous faire comprendre ce qu'il est vraiment... Mais, là, je vois bien que, comme tout toxicomane qui se respecte, nous avons bien du mal à accepter que nous sommes dans une dépendance maladive à ce ticket à rêver...
Je pense que nous sommes encore bien loin d'accepter le fait que d'aller nous faire un petit shoot au distributeur, toucher notre paie, ou même réussir à gratter 1 euro en lavant un pare-brise, nous est bien plus néfaste que l'on imagine... Nous envoyer encore une dose de rêve... une petite dernière... avant de le dépenser... avant de revenir dans le présent.
Un petit bout de papier qui nous décale dans le temps, qui nous décale notre désir, qui le transporte dans notre poche, qui le virtualise...
Alors quelquefois, et de plus en plus, il y en a qui décrochent, qui refusent de retourner dans le présent. Il y en a qui le garde pour se shooter avec à s'en rendre dingue. Et ils amassent jusqu'à l'overdose de rêve. Je peux avoir le monde... ça y est ! J'y suis... 60 milliards de dollars de rêve...
Et ben... si ça c'est pas une fin.... alors moi, je suis le pape...
Et pour bien remettre les choses à leur place... retour au réel de l'arithmétique : pour compter de 0 à 60 milliard à raison de 3 secondes par nombre, cela vous prendra tout simplement 3700 années de votre vie d'homme sans manger ni dormir 24h/24...  Vous pouvez commencer maintenant... moi, je vais me coucher...  

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article